Vaccination : professions de seconde ligne bénéficiant d'un accès prioritaire




Le 20 avril 2021, le ministère du Travail a réuni les partenaires sociaux afin de définir une liste des professions pouvant bénéficier d’un accès prioritaire à la vaccination à compter du 24 avril. Cela représente une vingtaine de métiers et 400 000 travailleurs de 55 ans et plus.


Le ministère du Travail, en concertation avec les partenaires sociaux, vient de définir une liste des professions du secteur privé pouvant bénéficier de créneaux de vaccination réservés en raison de leurs activités qui les amènent à être davantage en contact avec le virus.

Il ressort de cette concertation une liste d’une vingtaine de métiers qui a été définie en 2 étapes.


Dans un premier temps, le ministère du Travail et les partenaires sociaux ont identifié 17 familles de métiers sur la base de 2 critères :

  • les professions dont la nature des activités les amène à être potentiellement en contact avec le virus (interaction avec le public, etc.) ;

  • les professions ayant un fort taux de présence sur site pendant les pics de l’épidémie, en raison d’une impossibilité à avoir recours au télétravail.

Ces 17 familles de métiers représentent 4,6 millions de personnes.


Ensuite, cette sélection a été affinée afin de définir les métiers prioritaires. Elle s’est effectuée sur la base de 3 critères complémentaires :

  • le fait d’exercer en milieu clos ;

  • le fait d’avoir une activité qui rend difficile le respect des gestes barrières ;

  • le fait d’avoir été identifié comme profession à risque par l’étude de l’Institut Pasteur.

Professionnels concernés :


- Conducteurs de véhicule : conducteurs de bus, de ferry et de navette fluviale, conducteurs et livreurs sur courte distance, conducteurs routiers.

- Chauffeurs de taxis et VTC

- Contrôleurs des transports publics

- Agents d'entretien : agents de nettoyage, agents de ramassage de déchets, agents de centre de tri des déchets

- Agents de gardiennage et de sécurité

- Commerces d'alimentation : caissiers, employés de libre-service, vendeurs de produits alimentaires

- Professionnels de pompes funèbres

- Ouvriers non qualifiés de l'industrie agroalimentaire : salariés des abattoirs, salariés des entreprises de transformation des viandes.

Derniers articles