Informations sur l'aide à l'embauche pour les jeunes de moins de 26 ans

Depuis le 6 août 2020, le Gouvernement a instauré une aide à l’embauche pour les jeunes de moins de 26 ans.


Quel employeur est éligible ?


Sont éligibles à l’aide :

- les employeurs du secteur marchand et non marchand à l’exception des établissements publics administratifs, des établissements publics industriels et commerciaux, des sociétés d’économie mixte et des particuliers employeurs.


Quelles conditions pour obtenir l’aide ?


Afin d’obtenir cette aide à l’embauche, plusieurs conditions sont requises :

- Le salarié doit être embauché en CDI ou en CDD d’une durée d’au moins 3 mois entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021.

- L’employeur doit être à jour de ses obligations déclaratives et de paiement à l’égard de l’URSSAF et de l’administration fiscale ou voir souscrit et respecté un plan d’apurement.

- L’employeur ne doit pas bénéficier d’une aide de l’Etat à l’insertion, à l’accès ou au retour à l’emploi, versée au titre du salarié concerné.

- Il ne doit pas non plus avoir procédé depuis le 1er janvier 2020 à un licenciement pour motif économique sur le poste concerné.

- Le salarié doit être maintenu dans les effectifs pendant au moins trois mois à compter du premier jour d’exécution du contrat de travail.


Quel montant ?


Le montant alloué pour cette aide est de 4000€ au maximum pour un même salarié. Cette aide est due à compter du premier jour du contrat de travail. Elle est versée à raison de 1000€ au maximum par trimestre dans la limite d’un an. Le montant de l’aide est proratisé en fonction du temps de travail du salarié et de la durée effective du contrat de travail.


Attention : L’aide n’est pas due pour les périodes d’absence sans rémunération, pour les périodes où le salarié est placé en activité partielle et pour les périodes au cours desquelles le salarié est placé en position d’activité réduite pour le maintien en emploi.


Quelles formalités ?


La demande de l’aide est à faire sur le site de l’ASP (Agence de services et de paiement) à compter du 1er octobre. Elle doit être déclarée au maximum 4 mois après l’exécution du contrat de travail.


Derniers articles