Aide à l'embauche de moins de 26 ans : dispositif prolongé jusqu'au 31 mars 2021




De quoi s’agit-il ?


Si vous employez un salarié à temps plein, vous pouvez bénéficier d'une aide allant jusqu'à 4 000€ sur un an maximum. Ce montant est proratisé en fonction du temps de travail et de la durée du contrat de travail (ex : 1 000 € pour un CDD de 3 mois).


Qui peut en bénéficier ?


Toutes les entreprises et toutes les associations, sans limite de taille, peuvent bénéficier de l’aide.


Plus précisément, les employeurs éligibles sont ceux mentionnés à l’article L. 5134-66 du Code du travail, à l’exception des établissements publics administratifs, des établissements publics industriels et commerciaux et des sociétés d’économie mixte. Les particuliers employeurs ne sont pas éligibles.


Les conditions pour en bénéficier sont les suivantes :

  • embaucher entre le 1er août 2020 et le 31 mars 2021 un jeune de moins de 26 ans (mise à jour)

  • embaucher cette personne en CDI, en CDI intérimaire ou en CDD pour une période d’au moins 3 mois

  • sa rémunération doit être inférieure ou égale à 2 fois le montant du SMIC

  • ne pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste concerné depuis le 1er janvier 2020.

Comment en bénéficier ?


Vous pouvez adresser votre demande d’aide à l’Agence de services et de paiement (ASP) via la plateforme de téléservice ouverte depuis le 1er octobre 2020.


L’aide de 4 000 € pour un CDI à temps complet étant versée à raison de 1 000 € par trimestre, une confirmation via la plateforme par l’employeur de la présence du salarié jeune est requise tous les trimestres pour valider le versement.


Calendrier de mise en œuvre


Le dispositif est ouvert depuis le 1er août 2020 et jusqu’au 31 mars 2021.

Vous disposez d’un délai de 4 mois à compter de l’embauche du salarié pour faire la demande d’aide.

Derniers articles